Un « Megalops 2 » réussi !

L’exercice Megalops 2, tant attendu par les marins de la zone CEEAC, a pris fin le jeudi 22 juin 2017.

Conduit par l’État-major des Éléments Français au Gabon (EFG), avec le concours de la Marine française et du Ministère français de l’Europe et des Affaires Étrangères, l’exercice a fait participer pendant quatre jours, in situ, l’ensemble des acteurs de la chaîne de sécurité maritime de la CEEAC, qu’ils soient au Cameroun, en Guinée Équatoriale, à São Tomé-et-Principe, au Gabon, au Congo, ou en République démocratique du Congo.

Un bateau de la Marine française, l’aviso « Le Hennaf », a enrichi les scenarii par plusieurs activités, en lien avec des marines nationales, couvrant les domaines du trafic en mer et des fortunes de mer. La participation de deux navires de la Compagnie CMA/CGM et des plateformes pétrolières du groupe Total ont permis d’élargir le champ des situations critiques fictives et de renforcer le réalisme de l’exercice.

JPEG - 42.5 ko
La salle de direction de l’exercice en activité.
crédits : EFG.
JPEG - 61.5 ko
Intervention sur un bateau suspect.
crédits : Aviso « Le Hennaf ».
JPEG - 65.7 ko
Exercice entre marins de la CEEAC et marins français.
crédits : Aviso « Le Hennaf ».

L’ambassadeur de France, M. Dominique RENAUX, s’est rendu le 22 juin au centre opérationnel de l’exercice avec le Secrétaire général adjoint de la CEEAC, SE MANIRAKIZA, pour faire un point de situation et entendre les premiers enseignements de l’exercice. Il y a été reçu par le général de KERSABIEC, commandant les EFG.

JPEG - 73.4 ko
Photo de groupe lors du point de situation aux Eléments français au Gabon.
crédits : EFG.

En soirée, une réception à la résidence de France a permis de réunir les principaux animateurs de l’exercice en présence des partenaires, des nombreux observateurs et d’une large délégation d’ambassadeurs de la zone CEEAC.

JPEG - 37.3 ko
Quelques acteurs de l’exercice Megalops, reçus à la résidence de France.
crédits : Ambassade de France.
JPEG - 41.5 ko
De droite à gauche, le général de KERSABIEC, commandant les EFG ; SE MANRAKIZA, Secrétaire général adjoint de la CEEAC ; M. Dominique RENAUX, Ambassadeur ; M. Derrick ATTACHIE, chef du département formation du Centre Interrégional de Coordination de Yaoundé.
crédits : Ambassade de France.

Adressé à la direction de l’exercice, située au Camp De Gaulle à Libreville, les comptes rendus venant des six pays de la CEEAC et des acteurs en mer, ont souligné la qualité et le réalisme des travaux demandés. Des matrices d’analyse créées à cette occasion vont permettre dans les mois qui viennent de préciser tous les enseignements et de construire la maquette du prochain exercice.

Les acteurs de Megalops ont formé le vœu de poursuivre l’expérience en investissant sur la même typologie d’exercice, permettant de capitaliser les enseignements et d’approfondir les thèmes les plus complexes. Tous ont souhaité entretenir le cercle des acteurs de Megalops, qui s’est enrichi de nombreuses compétences avec la deuxième version de l’exercice. Plus qu’un exercice ponctuel, Megalops a permis de créer une véritable plateforme coopérative dont les liens et les résonances s’étendent dans toute la CEEAC, voire au-delà.

Dernière modification : 30/06/2017

Haut de page