Rencontre avec Sylvie Touré, directrice de l’école 241 et deux apprenants de la première promotion.

Porté par l’incubateur Ogooué Labs et soutenue financièrement par l’Ambassade de France à travers le PISCCA, l’école 241 offre une formation gratuite et intensive sur 7 mois au bénéfice de 45 apprenants répartis dans deux sessions : « développeur web » et « référent digital ». Sylvie Touré et deux apprenants de l’école 241 : Raissa Moureni et Berny-François Itoutou, nous expliquent le fonctionnement de cette école 2.0, sa pédagogie innovante comme le « learning by doing » et ses outils d’apprentissage.

Sylvie Touré, directrice de l’école 241

JPEG - 96 ko
Portrait de Sylvie Touré.
Crédits : Ambassade de France.

Présentez-vous

« Je suis Sylvie Touré, la directrice de l’école 241. Basée à Libreville, cette école a accueilli sa première promotion de 45 apprenants le 02 novembre 2018. »

Quel est votre parcours ?

« J’ai obtenu un BAC A1, puis j’ai passé 2 ans en faculté de droit, j’ai poursuivi mon cursus dans une école de commerce et en 2014 j’ai décidé de devenir entrepreneur afin d’être libre et indépendante dans mes choix professionnels. »

Focus sur l’école 241 et sa méthode « learning by doing »

« L’école 241 est la toute première école au Gabon qui forme de manière accélérée et intensive aux métiers du numérique. Le “learning by doing” est, à cet égard, central chez Simplon.co : pas de théorie, pas de cours, pas de prof mais plutôt de l’action ! A l’école 241, ce sont les apprenants eux-mêmes qui sont en charge de transmettre leurs connaissances à leurs camarades. Ils sont donc garants d’une réussite commune autour d’un cursus 100% pratique de projets. Pour progresser, ils doivent compter sur la force du groupe, donner et recevoir des informations, être tour à tour formateur et apprenant. »

Description du soutien de l’Ambassade de France

« L’école 241 bénéficie d’un accompagnement de l’Ambassade de France en deux phases :
- un accompagnement financier : l’école 241 de l’incubateur Ogooué Labs est soutenue par l’Ambassade de France à travers le PISCCA. La contribution financière s’est élevée à 40 millions de francs CFA (formation technique, matériel, inauguration des locaux). La maitrise d’ouvrage, assurée par Ogooué Labs, s’appuie sur la fabrique française SIMPLON.CO pour la maîtrise d’œuvre.
- un accompagnement pédagogique : l’Ambassade de France participe également à la « vie de l’école », nous conseille et est présente dans le comité pédagogique de l’école. »

Raissa Moureni et Berny-François Itoutou : deux apprenants de l’école 241

JPEG - 37.1 ko
Raissa Moureni et Berny-François Itoutou dans le salon OgooueLabs.
Crédits : Yanpro

Racontez-nous une anecdote marquante de votre expérience au sein de l’école 241

« Les projets « Hakaton/24hchrono » sont très éprouvants mais riches d’apprentissage. La compétition consiste à créer un concept digital à partir d’un besoin (par exemple : créer un site Internet, une application mobile, solutionner un bug informatique) en équipe dans un délai de 24 heures seulement ! Le top départ est donné à 8h le samedi pour 24 heures de travail non-stop (jour et nuit) : brainstorming, débats, développements, préparation du pitch... puis 3 minutes pour convaincre le jury le dimanche matin ! »

Quelles sont les 3 qualités indispensables pour réussir sa formation à l’Ecole 241 ?

- Aimer résoudre des problèmes : comme le dit souvent notre « coach », un bon développeur/ réfèrent digital, est une personne qui est capable de résoudre des problèmes. Plus on résout de problèmes, plus on accumule de l’expérience.
- Être curieux : la technologie évolue très vite, il faut toujours se tenir à la page, rester en veille sur son environnement et s’intéresser au marché du high-tech à l’échelle mondiale.
- Avoir de la patience : la patience permet de résoudre les problèmes sous un autre angle. Redoubler de patience pour persévérer est une qualité indispensable à mes yeux. »

Découvrez leur témoignage vidéo !

Dernière modification : 07/06/2019

Haut de page