Rencontre avec Lucien Tinnirello, un expert technique international français au Gabon

Lucien Tinnirello est un expert technique international (ETI) français qui occupe actuellement le poste de conseiller du Ministre de l’Éducation nationale gabonais. Il est notamment chargé des Ecoles Publiques Conventionnées (EPC).


Lucien Tinnirello, expert technique international français au Gabon. - JPEG

Son parcours professionnel

Lucien Tinnirello a débuté sa carrière comme professeur d’Éducation Physique et Sportive (EPS) avant de passer par Jeunesse et Sports pour ensuite consacrer 11 ans au secteur associatif. Il a ainsi occupé successivement les postes de Conseiller départemental Jeunesse et Sports, Directeur départemental de la Ligue de l’enseignement dans le Lot-et-Garonne, puis de Directeur régional du sport universitaire dans la Languedoc Roussillon. En 2007, il a passé le concours de personnel de direction, poste qu’il a occupé en Haute Savoie, en Ariège et à Mayotte pendant une dizaine d’années avant d’être détaché du Ministère de l’Éducation au Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères comme expert technique international et de venir en mission au Gabon pour trois ans.

Ses missions en tant que conseiller du Ministre de l’Éducation nationale gabonais

Au Gabon, en tant que conseiller du Ministre de l’Éducation nationale, il est spécialement chargé des Écoles Publiques Conventionnées (EPC), qui font l’objet d’une convention entre la France et le Gabon.

Il s’occupe ainsi d’instruire les dossiers de recrutement de la partie française et s’assure de la bonne gestion administrative, financière et pédagogique du réseau des EPC. Il élabore également un plan annuel de formation continue pour tous les enseignants, en coordination avec les conseillers pédagogiques et le service des EPC du Ministère.

Le réseau des EPC au Gabon est homologué par le Ministère français de l’Éducation nationale, comme le stipule l’arrêté du 18 juin 2018. Il est composé de 6 EPC, gérées par des directeurs titulaires français : Charbonnages, Gros Bouquet 1 & 2, Owendo, Port Gentil et Franceville. Il s’agit des seules écoles du 1er degré homologuées par le Ministère de l’Éducation nationale français, avec l’école Sédar Senghor de Port Gentil et l’école primaire de la Compagnie minière de l’Ogooué (COMILOG) de Moanda.

Qu’est-ce que les Écoles Publiques Conventionnées (EPC) ?

Les EPC constituent un réseau original dans le paysage de l’enseignement français à l’étranger. Écoles gabonaises à programme français, régies par des accords liant la France et le Gabon depuis 1976, elles « ont vocation à scolariser des enfants gabonais et des enfants français résidant sur le territoire de la République gabonaise et accueillir les enfants d’autres nationalités dans la limite des places disponibles ».

Le dernier accord entre la France et le Gabon relatif à l’organisation et au fonctionnement du réseau des EPC a été signé à Libreville le 3 juillet 2015.

L’enseignement dans les EPC est organisé dans des conditions comparables à celles existant dans les écoles publiques françaises, notamment en ce qui concerne la mise en place des cycles d’apprentissage et des programmes dans les disciplines de français, de mathématiques et de langues vivantes étrangères. Les enseignements d’histoire, de géographie, de sciences, des arts, de l’instruction civique et d’éducation physique et sportive doivent faire une large place aux interactions entre les programmes gabonais et français.

Au total, environ 2 500 élèves fréquentent ces écoles au Gabon pour environ 110 enseignants, à la fois français et gabonais.

Dernière modification : 01/08/2018

Haut de page