Programme PISCCA - Rencontre avec le Docteur Nathalie Dupagne, fondatrice et présidente de l’association 3S ou « Sensibilisation Santé Sexualité » à Port-Gentil

Gynécologue obstétricienne belgo-burundaise installée au Gabon depuis 20 ans, Nathalie Dupagne est la fondatrice et la présidente de l’association 3S ou « Sensibilisation Santé Sexualité », lauréate du programme PISCCA de l’Ambassade de France au Gabon. Cette association a pour objectif la promotion des droits en santé sexuelle et de la reproduction (SSR) des jeunes et des femmes vulnérables à Port-Gentil : prévention des grossesses précoces, des avortements, des infections sexuellement transmissibles, du VIH-SIDA et des violences sexuelles.

Interview du Docteur Dupagne par une chaîne de télévision locale. - JPEG

Son parcours professionnel

Née à Bruxelles en 1966 d’un père burundais et d’une mère belge étudiante en médecine, elle a grandi à Lubumbashi en République Démocratique du Congo (RDC), sa mère s’y étant installée une fois diplômée. Ayant passé son enfance en RDC, élevée par une mère médecin, Nathalie Dupagne a été sensibilisée très jeune aux problématiques de planification familiale, d’inégalités liées au genre, d’injustice sociale, etc. Elle décide de suivre les traces de sa mère en étudiant la médecine avant de se spécialiser en gynécologie et obstétrique.

Arrivée au Gabon pour effectuer un remplacement de six mois dans une clinique privée, en attendant la rentrée scolaire aux États-Unis où elle devait entamer un master en santé publique, elle n’a finalement plus quitté le Gabon où elle a rencontré son mari.

Installée pendant 17 ans dans le privé, « lasse de voir des jeunes filles enceintes trop tôt, des mères de familles nombreuses encore enceintes par hasard et non par choix ou encore des femmes stériles d’avoir trop avorté », elle a décidé de quitter son bureau il y a 4 ans pour créer l’association 3S ou « Sensibilisation Santé Sexualité ».

L'équipe du planning familial 3S à Port-Gentil. - JPEG

L’association 3S ou « Sensibilisation Santé Sexualité », lauréate du PISCCA 2017 & 2018

L’objectif de l’association est la promotion des droits en santé sexuelle et de la reproduction des jeunes et des femmes vulnérables à Port Gentil, autrement dit la prévention des grossesses précoces, des avortements, des infections sexuellement transmissibles, du VIH-SIDA et des violences sexuelles.

Plusieurs actions ont déjà été menées, comme :

  • un point écoute jeunes a d’abord été ouvert en 2014, qui reçoit de manière gratuite confidentielle et anonyme les jeunes pour répondre à leurs interrogations sur la vie relationnelle affective et sexuelle ;
  • puis, des conférences-débats ont été organisées dans les écoles, les communautés religieuses, les entreprises, etc. pour sensibiliser le plus grand nombre aux bienfaits d’une « sexualité saine responsable et épanouie » et l’importance de « connaître son corps pour pouvoir le respecter, le faire respecter et le protéger » ;
  • des formations de jeunes pairs éducateurs, qui sont les ambassadeurs de l’association auprès de leurs camarades et véhiculent leurs messages, sont également organisées ;
  • depuis septembre 2017, l’association a ouvert un véritable centre de planning familial (financé par Total Gabon au travers de la PID-PIH) qui permet d’offrir, en plus de l’écoute, des services gratuits ou à prix réduit : dépistage VIH, vente de préservatifs, prescription de pilule, pose d’implants et de stérilets. L’équipe de bénévoles s’est ainsi enrichie de 5 personnels permanents, notamment une chargée d’accueil, une sage-femme et deux animateurs sociaux.

En 4 ans d’existence, l’association a réalisé :
- 3 752 entretiens ;
- 18 857 élèves sensibilisés ;
- 12 600 adultes sensibilisés en entreprise ou dans les communautés ;
- 1 442 dépistages VIH.

Campagne de sensibilisation menée par l'association 3S ou « Sensibilisation Santé Sexualité » dans une école à Omboué. - JPEG

Pourquoi avoir sollicité à deux reprises une subvention PISCCA ?

Grâce au programme PISCCA 2017 de l’Ambassade de France, l’association a pu établir un partenariat technique et financier avec le Mouvement Français du Planning Familial (MFPF), « référence en matière de santé sexuelle et de la reproduction et de planification familiale  ». La subvention du PISCCA 2017 a ainsi permis à l’association de bénéficier d’une formation « écoute, genre et sexualité », dispensée par Mme Latifa Drif du MFPF en janvier 2018, ainsi que d’un état des lieux de la planification familiale au Gabon.

Ce partenariat avec le MFPF, Nathalie Dupagne en est très fière, laissant échapper : « même pas en rêve je n’aurais pu l’imaginer ». Ce partenariat représente pour l’association une opportunité pour acquérir une plus grande visibilité ainsi qu’une reconnaissance à l’international afin de pouvoir prétendre à des financements plus conséquents pour le développement mais surtout la pérennisation de leurs activités. A travers cette collaboration, l’association entend également renforcer le lien avec les autorités locales et devenir pour ces dernières et pour les organismes internationaux présents au Gabon un « point focal de la planification familiale ».

« Postuler au PISCCA 2018 s’est révélé être une évidence pour continuer ce partenariat pluriannuel initié avec le MFPF ».

Trois objectifs guident ainsi cette nouvelle subvention :

- Renforcer l’équipe du planning familial de Port-Gentil par la formation d’animateurs sociaux

  • Cette 2ème formation s’inscrit dans la continuité de la première formation. Elle précisera le rôle, la posture et les missions des animateurs sociaux, et permettra aussi l’adaptation de techniques de communication et d’intervention dans différents contextes ainsi que la création d’outils d’animation ;
  • Elle s’adressera à l’équipe salariée et bénévole de 3S et nous souhaitons l’élargir à d’autres personnes issues de la société civile qui seront présélectionnées (agents communautaires).

- Proposer une réponse aux besoins en matière de santé sexuelle et de la reproduction (SSR) et de planification familiale (PF) dans le Haut Ogooué

  • L’association profite de l’installation à Moanda d’une de ses bénévoles pour initier un état des lieux des besoins en matière de SSR et PF dans cette province et évaluer la faisabilité de la création d’une antenne 3S.

- Optimiser et fiabiliser la collecte et le traitement des données

  • En développant une application logicielle qui permettrait de rendre plus fiable et plus rapide le recueil et le traitement des données des activités de 3S (une masse d’informations, quantitatives mais également qualitatives, est recueillie au travers de toutes les activités menées et doit être traitée pour des besoins statistiques, de reporting, et bien sûr d’amélioration des stratégies et outils d’intervention).

Ce partenariat entre 3S et le MFPF pourra permettre de partager avec d’autres structures œuvrant dans le même domaine des outils et des techniques d’animation, ainsi que des stratégies d’intervention, ce qui pourra peut-être aboutir au développement d’antennes dans d’autres zones géographiques.

Campagnes de sensibilisation menées par l'association 3S ou « Sensibilisation Santé Sexualité » dans les établissements scolaires de Port-Gentil. - JPEG
« Selfie » d'écolières avec le Docteur Dupagne à Gamba. - JPEG

Dernière modification : 29/06/2018

Haut de page