Première étape du programme de compagnonnage artisanal à Mouila et Koulamoutou : une coopération structurante et efficace entre le ministère gabonais en charge de l’artisanat et l’Ambassade de France.

La venue de maître-formateurs français au service de professionnels gabonais, au titre du programme de compagnonnage artisanal, constitue une première étape vers la mise en place d’une chambre nationale des métiers au Gabon. Ce programme s’inscrit dans le cadre d’une action de coopération structurante entre le ministère gabonais en charge de l’artisanat et l’Ambassade de France, avec l’appui technique de l’Assemblée Permanente de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (APCMA).

Les deux premiers compagnons français sont arrivés au Gabon le 4 mars pour une mission de 1 mois :

  • Alexandre Gheysens, expert dans le domaine de la plomberie, est positionné dans la province de l’Ogooué Lolo, à Koulamoutou.
  • Pierre le Signor, expert dans le domaine de la maçonnerie, a débuté son compagnonnage à Mouila, chef-lieu de la province de la Ngounié.
JPEG - 97.4 ko
Les deux maître-formateurs français au service de professionnels gabonais, au titre du programme de compagnonnage artisanal
Crédits : Ambassade de France au Gabon.

D’autres compagnons arriveront prochainement dans les secteurs de la menuiserie, du machinisme agricole, de la fabrication de bateaux de pêche…L’ensemble des provinces du Gabon seront couvertes à l’issue du programme.

Le soutien financier de l’Ambassade de France au secteur de l’artisanat, et, notamment, au programme de compagnonnage artisanal, a été possible en 2017 et 2018 à travers le programme PISCCA. En 2019, un nouveau financement au titre du Fonds de solidarité pour les projets innovant (FSPI) prendra le relais du dispositif PISCCA. Ce nouveau financement (supérieur à 130 millions de francs CFA pour l’année en cours) permettra un accompagnement à la création d’entreprises de réparation et de sous-traitance pour favoriser l’insertion des jeunes et des femmes entrepreneurs au Gabon.

Les deux maître-formateurs français au service de professionnels gabonais, au titre du programme de compagnonnage artisanal
Qu’est ce que le compagnonnage artisanal ?

Le compagnonnage artisanal est une méthode de perfectionnement des artisans et des chefs d’atelier, conçue et développée par l’Assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat (APCMA) depuis 1994. Bénéficiant de la mobilisation d’artisans français auprès d’artisans du Sud, son objectif est de développer les compétences techniques, entrepreneuriales et commerciales des artisans, de participer à la structuration des filières artisanales, de renforcer l’accès aux services d’appui et ainsi de susciter un processus de changement durable par l’amélioration de l’environnement global de l’entreprise. Il s’agit d’une méthode innovante de renforcement des compétences artisanales s’appuyant sur :

  1. un diagnostic au sein des ateliers sur les conditions de production et de commercialisation et sur l’environnement économique et institutionnel des artisans concernés,
  2. des préconisations individuelles et collectives pour améliorer la performance des artisanstout au long du cycle de vie de leurs produits,
  3. un accompagnement individuel et collectif pour la mise en oeuvre de ces préconisations, le déclenchement d’une dynamique de changement par la conception et réalisation d’uneaction collective par chaque groupe d’artisans concernés,
  4. un dispositif ad‐hoc de suivi, évaluation et capitalisation permettant aux structuresd’accompagnement des artisans d’identifier l’offre de services d’appui la plus adaptée.

Pour plus d’information, consultez le site du dispositif de coopération du réseau français des chambres de métiers et de l’artisanat :www.co‐cma.fr

Dernière modification : 01/04/2019

Haut de page