Nouveau Sommet Afrique-France : les visages qui représenteront le Gabon le 8 octobre 2021 à Montpellier

Le Nouveau Sommet Afrique-France se tiendra à Montpellier le 8 octobre 2021. Nouveau format, nouveaux acteurs, nouvelles thématiques, nouveaux enjeux : l’objectif de cet évènement est de porter un regard neuf sur la relation entre le continent africain et la France pour offrir aux nouvelles générations un cadre renouvelé de réflexion et d’action.

Les visages qui représenteront le Gabon

Pour cette édition spéciale 2021, sept entrepreneurs et six représentants de la société civile représenteront le Gabon.
L’ambassade de France a eu l’occasion de les rencontrer pour une réunion préparatoire les 22 et 23 septembre 2021.

Découvrez ci-dessous les portraits et biographies des visages qui représenteront le Gabon le 8 octobre.

La société civile (6 personnes)

PNG - 1.5 Mo
De gauche à droite : Jean Rémy Ogoula Latif, Edwige Sauzon-Bouit (directrice déléguée de l’Institut français du Gabon), Jean Kerim Nzambe, Sokrarith Henry (premier secrétaire), Aurélie Danieli (attachée de coopération), Géraldine Robert et David Mboussou Crédits photos : Ambassade de France au Gabon  
Crédits : Ambassade de France
  • Géraldine Robert, franco- gabonaise, est une des basketteuses internationales les plus titrées : meilleure joueuse de trois championnats (Angleterre, Italie, France). Sa carrière en sélection gabonaise est marquée par son parcours lors de l’Afrobasket 2015. Fondatrice de Yemaly qui œuvre en faveur de l’insertion des jeunes, elle est aussi coordonnatrice nationale du championnat scolaire et universitaire au Gabon au sein du ministère des sports. Depuis 2021, elle est ambassadrice de bonne volonté de l’Union européenne au Gabon pour la lutte contre la Covid.
  • Jean Rémy Ogoula Latif, directeur artistique de "Créativité Africaine de l’Excellence" (CAE Culture Prod) : acteur incontournable de la scène de la danse et du spectacle au Gabon, il a à cœur de relever les chantiers et défis qui se posent dans le domaine du spectacle vivant en Afrique. Il a aussi participé à WAN Dance, un événement rassemblant près de 200 danseurs et chorégraphes du continent et de la diaspora, allant de jeunes talents à des artistes reconnus.
  • David Mboussou est un auteur, réalisateur et producteur. Ses racines gabonaises, sa conception des traditions ancestrales du Gabon, sa vision de son propre pays ont été enrichies par les voyages qu’il a effectués aux quatre coins du monde. Ces voyages lui ont inspiré le devoir de réactualiser la notion de sagesse ancestrale africaine et de lui donner un écho dans le monde contemporain. De 2015 à 2019 il réalise différents contenus audiovisuels et rédige certains essais philosophiques portant sur la valorisation du patrimoine naturel et culturel africain.
  • Jean Kerim Nzambe est un expert en microbiologie. En 2015, il rédige une thèse sur un problème majeur de santé publique : les contaminations des surfaces (prolifération des bactéries) rencontrées dans plusieurs secteurs tels que les milieux hospitaliers et l’industrie alimentaire. En 2016, il intègre la direction générale du ministère de la prospective territoriale et environnementale.
  • Docteur Stephan Ntié, biologiste de la Conservation. Il travaille 2013 sur les mammifères forestiers d’Afrique centrale. Il est également responsable du chantier ECOTROP Forêt, une école de terrain en écologie tropicale qui accueille les étudiants et les chercheurs internationaux depuis plus de 10 ans.
  • Larissa Ninon Zang Metogo est anthropologue. Depuis 2018, elle participe à plusieurs travaux de recherches dans le domaine du patrimoine culturel au Gabon, notamment dans l’’inventaire du patrimoine culturel matériel et immatériel ( musical en particulier) et dans ses processus de transmission et de conservation. Elle intègre le 4 janvier 2021l’Institut national du patrimoine de Paris pour suivre une formation de conservateur du patrimoine, spécialité « musées ».

Les entrepreneurs (7 personnes) :

JPEG - 610.1 ko
De gauche à droite : Lorain Essono Ngoua Edouard Claude Gniagognie Oussou, Aline Quenet (adjointe au conseiller économique), Annaise Laurène Goulongava Vandji, Sylvère Boussamba, Sylvie Touré, Sokrarith Henry, Luck Harley Ondias Souna, Aurélie Danieli.
Crédits : Ambassade de France
  • Sylvère Boussamba, co-fondateur de DIGITECH AFRICA, une Fintech dans le paiement en ligne. Cette entreprise numérique développe des solutions digitales, Web et mobiles clé en main telles que l’école en ligne.
  • Sylvie Ntchandi Touré, représentante de l’Ecole 241 dédiée aux métiers et à l’entreprenariat du numérique, entièrement gratuite, ouverte et accessible à tous. Sa méthode d’enseignement s’inspire des plus grandes écoles du numérique : la pédagogie inversée, soit un fonctionnement participatif visant à libérer la créativité des apprenants.
  • DieuDonne Okalas Ossami, représentant de e-tumba, une plateforme de conseil et d’aide à la décision dédiée aux agriculteurs. Ainsi, en connectant les agriculteurs du continent africain à des nouvelles technologies innovantes (permettant, par exemple, d’effectuer une simulation de croissance des plantes), e-Tumba permet de réduire l’utilisation d’eau et de produits chimiques, tout en augmentant la qualité et la quantité des rendements et en préservant les ressources naturelles et l’environnement
  • Lorain Essono Ngoua, fondateur de TIKKEO, plateforme de promotion d’événements et de billetterie en ligne. Grâce à TIKKEO, on peut se procurer des billets de spectacles et autres évènements sans se déplacer.
  • Luck Harley Ondias Souna, fondateur de DIGITAL BUSINESS SCHOOL. Cette école a pour vocation de former ses étudiants aux nouveaux métiers du web et du digital et d’en faire des professionnels opérationnels et performants. La pédagogie adoptée par l’école est exclusivement orientée vers le monde de l’entreprise, ceci afin de favoriser une intégration rapide et efficace des étudiants en entreprise.
  • Annaise Laurène Goulongava Vandji fondatrice d’EXPERIENCES qui a pour ambition de promouvoir le tourisme en Afrique. L’entreprise vise à répondre aux demandes d’expériences extrêmes ou originales, de découvertes, des voyages et d’histoire.
  • Edouard Claude Gniagognie Oussou, fondateur de SCIENTIA qui est une solution digitale pour garantir la réussite scolaire. Cette plateforme permet à chaque acteur de l’éducation de disposer en temps réel de toutes les informations, du soutien et du contenu dont il a besoin pour travailler efficacement et ainsi garantir la réussite scolaire de chaque élève.

Donner la parole aux acteurs de la relation Afrique-France

Le Nouveau Sommet Afrique-France donnera la parole et mettra à l’honneur celles et ceux qui font vivre au quotidien notre relation et qui contribuent à construire un avenir commun entre l’Afrique et la France : acteurs issus des diasporas, de l’entrepreneuriat, des domaines scientifiques, culturels, artistiques et sportifs.

La jeunesse tiendra un rôle central. Elle est au cœur des engagements pris par le Président de la République Emmanuel Macron à Ouagadougou en novembre 2017 en matière d’éducation, de mobilités, de gouvernance ou encore de développement économique. Elle est source de solutions pour répondre aux grands défis d’aujourd’hui et de demain.

En écoutant ces acteurs du changement, ce rendez-vous veut ainsi questionner et redéfinir les fondamentaux de la relation entre la France et le continent africain. L’objectif est de répondre aux interrogations de la jeunesse et de créer un espace de dialogue orienté vers l’avenir.

Suivez le Nouveau Sommet Afrique France sur les réseaux sociaux !

Facebook| Twitter| Instagram| LinkedIn

Dernière modification : 22/10/2021

Haut de page