« Live by Urban » à l’Institut français du Gabon – Rencontre avec le collectif BGMFK

BGMFK est un groupe, ou plutôt un « collectif », comme ils aiment à le dire, de hip hop formé de cinq jeunes gabonais : Troy, Micky R, Yvy, Jey et Rick Beat. Ce sont les têtes d’affiche du « Live by Urban » du samedi 16 décembre 2017 à l’Institut français du Gabon (IFG), concert exceptionnel organisé pour fêter les 7 ans de la station radio Urban FM.

Affiche du « Live by Urban » du samedi 16 décembre 2017 - JPEG

Petit historique du collectif BGMFK

Le collectif a été créé par Micky R en 2011 à Washington, aux Etats-Unis d’Amérique. Ce jeune gabonais poursuivait à ce moment-là ses études, tout en évoluant dans le milieu musical professionnel. Avec Troy, ils forment un duo, le « Brain Gang », avec cette idée de faire du rap / hip hop tout en étant étudiants. Au début, les textes sont en anglais. Puis en 2012, Micky R retourne au Gabon et le groupe s’agrandit avec l’arrivée d’abord de Rick Beat puis de Jey et d’Yvy. Le duo devient alors un collectif, avec chacun son identité propre et son style (hip hop, rap, dancehall, beatmaking, mélodies, sonorités africaines etc.), une sorte de « bouillon », comme ils s’amusent à le dire. Avec l’arrivée des nouveaux membres, le groupe retourne aux « sources », adoptant une touche plus « locale » et des textes en français, dont certains mots en langues locales. Mais les BGMFK, ce sont « avant tout des amis » et un « travail de groupe » réfléchi et constructif. Ils n’ont pas encore d’album à leur actif, si ce n’est celui de Jey en 2014, mais ils comptent en sortir un dès 2018. Par contre, ils ont plusieurs « mixtapes ». Les 5 membres évoluent entre Libreville et Paris, où ils se sont déjà produits, ainsi que dans d’autres villes françaises. Ils ont réalisé plusieurs clips de grande qualité, disponibles en ligne.

Focus sur le « Live by Urban » du samedi 16 décembre 2017 à l’IFG

Le collectif souhaitait vraiment être présent pour fêter les 7 ans de la station radio Urban FM, la première radio à diffuser leurs sons régulièrement au Gabon. Les animateurs de la radio les ont repérés sur internet dès 2013 et ont permis au groupe de se faire connaître au Gabon. L’animateur de l’émission Dafreshmorning les a même souvent conseillés sur leurs choix artistiques et les a aidés à s’adapter au contexte local. Le collectif était également présent pour le premier « Live by Urban » de l’année 2017 et les membres sont heureux de clôturer cette année en beauté à l’Institut français du Gabon, où ils se sont déjà souvent produits.

BGMFK - JPEG

Dernière modification : 18/12/2017

Haut de page