Le Service de coopération et d’action culturelle (SCAC)

PNG

Le réseau de coopération et d’action culturelle français

Le réseau de coopération et d’action culturelle est au cœur des missions d’influence, de rayonnement et de développement international du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Ce réseau français à l’étranger est constitué de 154 services de coopération et d’action culturelle et de 124 Instituts français (98 dits pluridisciplinaires et 26 focalisés sur la recherche à l’étranger), soit 6 000 agents. Placé sous l’autorité des ambassadeurs et intégré au réseau diplomatique – une spécificité française –, il permet de mettre en œuvre tous les volets de l’action extérieure de l’État.

En synergie avec 12 opérateurs et les Alliances françaises, dimension associative de ce maillage mondial, ce réseau permet d’engager sur le terrain une stratégie diplomatique globale, vecteur d’image et de compétitivité.

Outre ses missions traditionnelles comme la promotion et la diffusion de la langue et de la culture françaises, ce réseau a développé son champ d’action pour répondre à de nouveaux impératifs, tels que le débat d’idées, la promotion des études en France, les migrations internationales ou le numérique… Il intègre aussi de nouvelles missions liées à l’élargissement du périmètre d’intervention du ministère : promotion du tourisme, attractivité des territoires… Il a su se réorganiser au profit de zones jugées prioritaires (pays émergents, Sahel, pays en crise) et travailler avec de nouveaux acteurs : la société civile et les collectivités territoriales.

Le réseau en chiffres :
6 000 agents employés dans la totalité du réseau
154 services de coopération et d’action culturelle et 8 services scientifiques au sein des ambassades
98 Instituts français
26 Instituts français de recherche à l’étranger (IFRE)
160 missions archéologiques françaises à l’étranger
236 espaces Campus France dans 120 pays
363 Alliances françaises conventionnées (sur un total de quelque 800 Alliances françaises dans le monde)
495 établissements scolaires à programmes français (Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE), Mission laïque française) dans 136 pays
72 agences et bureaux de représentation de l’Agence française de développement (AFD) dans plus de 90 pays
91 bureaux et correspondants de Business France présents dans près de 70 pays
31 représentations d’Atout France dans le monde

Le Service de Coopération et d’Action Culturelle au Gabon et à São Tomé-et-Principe

Le Service de Coopération et d’Action Culturelle (SCAC) est le service de l’Ambassade de France au Gabon et à São Tomé-et-Principe qui assure la définition et le suivi de la coopération entre la France et le Gabon, d’une part, et la France et São Tomé-et-Principe, d’autre part, dans les domaines culturels, éducatifs, universitaires, scientifiques, institutionnels et techniques. Sous l’autorité de l’Ambassadeur et la supervision du Conseiller de Coopération et d’Action Culturelle (COCAC), le SCAC est composé de deux pôles : le pôle « gouvernance et développement » et le pôle « coopération universitaire », qui travaillent en lien avec l’Institut français du Gabon (IFG), dont la direction est assurée par le COCAC.

Les missions du SCAC, en lien avec l’IFG, sont multiples :

-  soutien à la coopération administrative, institutionnelle et technique : définition de projets de coopération technique et institutionnelle entre les administrations des deux pays, permettant de développer un réseau de relations et d’échanges avec le Gabon et São Tomé-et-Principe ;
-  soutien ou coordination d’actions de coopération menées par d’autres organismes ;
-  soutien aux projets de coopération universitaire, scientifique et de recherche en étroite collaboration avec l’IFG ;
-  suivi de l’actualité et des activités éducatives gabonaises et santoméennes ;
-  promotion de la culture française : soutien aux actions culturelles et artistiques à travers l’Institut français du Gabon et l’Alliance française à São Tomé-et-Principe ;
-  promotion de l’offre de formations françaises : promotion des études et des formations en France via l’Espace Campus France au Gabon, situé au sein de l’IFG ;
-  soutien à l’enseignement du (et en) français à São Tomé-et-Principe (Alliance française).

Pôle « gouvernance et développement »

Le rôle du pôle « gouvernance et développement » s’articule autour de trois missions principales :
-  appui aux acteurs non gouvernementaux gabonais afin de favoriser la structuration et l’émergence d’une société civile en capacité de conduire des projets de développement ;
-  soutien aux acteurs gouvernementaux et autorités locales (renforcement des capacités institutionnelles) ;
-  suivi et coordination des fonds de plusieurs partenaires techniques et financiers.

Afin de remplir ses missions, l’attaché de coopération « gouvernance et développement » s’appuie sur une chargée de mission et dispose de fonds dédiés. Il doit par ailleurs effectuer le suivi de divers sujets (santé, environnement, etc.).

Pôle « coopération universitaire » – bourses et concours

En lien étroit avec l’IFG, le pôle « coopération universitaire » du SCAC assure notamment la promotion de l’attractivité de la France en matière de recherche et d’innovation et la promotion de l’enseignement supérieur français à l’étranger. Il a également pour mission de mener à bien des activités d’analyse et de veille quant aux politiques et programmes gabonais en matière de recherche, de développement et d’innovation. Il assure l’interface entre les grandes écoles et universités françaises et leurs partenaires au Gabon. Le développement de ces partenariats qui passe souvent par de l’échange entre enseignants chercheurs est facilité par le SCAC. Le SCAC organise également à la demande des partenaires universitaires et sous certaines conditions, l’organisation de concours pour les étudiants gabonais, ce qui leur permet d’éviter des frais importants de billets d’avion.

1. Les bourses

Les conditions d’attribution des bourses de la coopération française répondent à des critères stricts de présentation et de traitement des dossiers :

- Les demandes doivent être introduites par voie hiérarchique, par le Ministre de tutelle pour les fonctionnaires ;
- Les bourses doivent être inscrites dans notre programmation qui s’établit au mois d’octobre et, par conséquent, les demandes doivent parvenir au Poste au plus tard avant la fin du mois de septembre de l’année en cours pour une formation prévue l’année suivante ;
- les dossiers doivent comporter au minimum :

  • le curriculum vitae de l’intéressé(e),
  • une description détaillée de ses fonctions actuelles,
  • une lettre de motivation pour la formation demandée et sa justification par rapport aux activités actuelles et à venir,
  • une attestation de préinscription mentionnant la durée et le coût de la formation.

Attention, il existe différents types de bourse :

- Les bourses de stage concernent essentiellement les formations de courte durée (de 1 à 3 mois) et les candidats en activité pour lesquels la valorisation professionnelle apportée par la formation, objet de la demande de bourse, sera clairement définie.
- Les bourses d’études ou de recherche sont attribuées (dans la limite des possibilités offertes par la programmation) principalement à des personnes préparant un diplôme de haut niveau (3ème cycle, doctorat) clairement défini et pour lesquelles un avis scientifique ou pédagogique a été émis par la structure d’accueil.

2. Les concours

Retrouvez le calendrier des concours dans cet article.

3. Les examens

Le SCAC de l’Ambassade de France peut, dans certains cas (pas d’épreuve orale), organiser le déroulement d’un examen sous réserve que l’établissement français de formation (public ou privé sous contrat) concerné sollicite par écrit le Conseiller de Coopération et d’Action Culturelle en mentionnant toutes les dispositions relatives aux épreuves.

4. Les inscriptions universitaires

Vous êtes Gabonais, ou étranger résidant au Gabon, et vous souhaitez poursuivre vos études supérieures en France ? Vous devrez suivre la procédure Campus France, celle-ci est requise par le Consulat de France pour toute demande de visa long séjour étudiant. L’Espace Campus France, qui livre l’ensemble des informations, est situé au sein de l’IFG.

En outre, l’Espace Campus France développe la plateforme France Alumni Gabon, qui réunit les diplômés gabonais de l’enseignement supérieur français.

5. Liens utiles

Des informations complémentaires sur les études supérieures en France sont disponibles sur les sites suivants (liste non exhaustive) :
- http://www.gabon.campusfrance.org
- http://www.onisep.fr
- http://www.iut.fr/
- https://www.cidj.com/
- https://www.letudiant.fr/
- http://www.cned.fr
- http://www.etudiant.gouv.fr/

Dernière modification : 21/06/2018

Haut de page