Le 14 mai 2019, Philippe Autié, Ambassadeur de France a visité l’Ecole d’Application du Service de Santé Militaire de Libreville (EASSML)

La visite de l’EASSML fut conduite par le Médecin Général Christine Murielle Essomo Megnier-Mbo, commandant de l’Ecole et le Directeur des études, le Médecin Général Marc Puidupin. L’Ambassadeur de France a pu, au cours de cette visite, échanger avec les jeunes médecins militaires et les Officiers du Corps Technique et Administratif (OCTA) afin d’évoquer les spécificités et les nombreux atouts de cette Ecole Nationale à Vocation Régionale (ENVR).

Cette rencontre s’inscrit dans la continuité de la dernière visite de l’Ambassadeur de France, le 15 avril dernier, au sein de l’Hôpital d’Instruction des Armées Omar BONGO Ondimba qui représente un support pédagogique important de l’EASSML notamment lors des stages hospitaliers.

JPEG - 76.1 ko
Echange avec les jeunes médecins militaires et officiers du corps technique et administratif
Ecole d’Application du Service de Santé Militaire de Libreville (EASSML)

Créée en 2008 dans le cadre d’une coopération entre la France et le Gabon, l’EASSML a pour vocation de former des jeunes médecins diplômés militaires africains à la spécificité du métier de médecin militaire en Afrique, au quotidien en unité, en dispensaire, ou lors de missions de maintien de la paix ou à caractère humanitaire.

L’EASSML fonctionne selon une convention qui fixe les obligations gabonaises en matière d’infrastructure, d’hébergement et d’équipements, et les obligations françaises en termes de support général des élèves, d’alimentation et d’instruction :
• La partie gabonaise est chargée du fonctionnement, de l’entretien et de la maintenance des équipements et de l’infrastructure dans son ensemble. Elle assure en outre le Commandement, la coordination et le contrôle de l’établissement sous la tutelle du Ministre de la Défense Nationale et sous l’autorité du Directeur Général du Service de Santé Militaire.

• La partie française est chargée de la formation, du support pédagogique, de l’alimentation et de l’entretien des stagiaires sous l’autorité de la Direction de la Coopération pour la Sécurité et la Défense (DCSD).

Le programme de l’année universitaire qui dure neuf mois comporte pour les médecins, en plus des stages hospitaliers et des gardes médicales, 620 heures de cours théoriques et pratiques, associées à des manœuvres médico-militaires. Les OCTA reçoivent 480 heures d’enseignement sur l’année académique et effectuent un "stage en établissement". L’année se termine pour tous par la soutenance d’un mémoire.

L’EASSML s’est dotée d’une salle pour les enseignements par simulation-immersion avec mannequin haute-fidélité que l’Ambassadeur de France a pu découvrir au cours de sa visite.

JPEG - 105.1 ko
Visite de la salle pour les enseignements par simulation-immersion avec mannequin haute-fidélité
Ecole d’Application du Service de Santé Militaire de Libreville (EASSML)
JPEG - 88.2 ko
Présentation à l’Ambassadeur de France du Médecin en Chef Aigle, professeur agrégé de l’Ecole du Val de Grâce de Médecine des Forces, en mission d’expertise pour le module de médecine d’armée.
Ecole d’Application du Service de Santé Militaire de Libreville (EASSML)
JPEG - 96.2 ko
Echange avec les jeunes médecins militaires et officiers du corps technique et administratif
Ecole d’Application du Service de Santé Militaire de Libreville (EASSML)

Pour en en savoir plus sur l’Ecole d’Application du Service de Santé Militaire de Libreville, consultez leur site internet : L’EASSML

Dernière modification : 21/05/2019

Haut de page