L’AFD et le ministère de la santé se mobilisent pour renforcer le système de santé dans les zones rurales au Gabon.

L’Agence française de développement (AFD) et le ministère de la Santé ont organisé les 17 et 18 octobre deux journées dédiées à la problématique d’affectation de personnels de santé en milieu rural. Organisés au Centre hospitalier universitaire d’Owendo, ces ateliers ont permis de restituer les résultats globaux de l’étude PASS 2 (Projet d’Appui au Secteur Santé, phase 2).

JPEG - 99.7 ko
De gauche à droite : Nestor Zue Ondo, Directeur central des ressources humaines du ministère de la santé, Léonard Assongo, Président du conseil d’administration du CHU d’Owendo, Jean Paul Tiri Directeur de cabinet du Ministre de la Santé, Nicolas Le Guen, chef de projet et représentant du PASS 2 – AFD, Laetitia Dufay, directrice de l’AFD pour le Gabon et São Tomé-et-Príncipe .
Crédits : Ambassade de France
JPEG - 91 ko
Nicolas Le Guen chef de projet et représentant du PASS 2 – AFD
Crédits : Ambassade de France

Éléments de contexte

Le secteur de la santé au Gabon compte près de 12 000 employés selon les chiffres officiels. Plus de 11 300 agents travaillent pour le secteur public, soit plus de 90%. Le système de santé, qui doit garantir à la population un accès à des soins de qualité, est confronté à plusieurs défis dont notamment une inégale répartition du personnel sur le territoire et des structures sanitaires dégradées en zone rurale.

Les freins à l’installation

Pour les professionnels de santé du service public, l’affectation en zone rurale est mal acceptée pour plusieurs raisons : conditions de travail difficiles, isolement professionnel, évolution professionnelle limitée par manque de suivi de l’administration en charge de la gestion des carrières.

Les composantes du projet du PASS 2

Outre l’amélioration des conditions de travail et de vie du personnel de santé grâce à la réhabilitation des structures de santé et la construction de logements, le projet PASS 2 soutient la Direction centrale des ressources humaines pour améliorer ses capacités de gestion du personnel et d’encadrement des carrières.


Composante 1 : Mise à niveau de l’offre de soins dans les régions sanitaires présentant les indicateurs sanitaires les moins développés
  • Des structures sanitaires de proximité (centres médicaux, centre de santé) sont réhabilitées dans 4 provinces du Gabon
  • 2 à 3 logements d’astreinte sont construits pour chaque structure médicale du projet nécessiteuse
  • l’ensemble des structures sanitaires concernées par le projet est équipé (matériel biomédical, matériel de bureau) ainsi que les logements d’astreinte (mobilier de maison de base)

Composante 2 : Développement et optimisation des ressources humaines en santé

  • Les capacités de la Direction Centrale des RH (Ministère de la Santé) pour la mise en œuvre de la nouvelle politique de développement des RHS sont renforcées
  • La production des RHS en Santé est améliorée
  • Les capacités des RHS disponibles sont renforcées

Les zones d’intervention du PASS2

La sélection des régions et des sites a été effectuée par les services du ministère en charge de la santé. Un processus inclusif a permis de déterminer les régions prioritaires en analysant les principaux indicateurs d’accès aux soins et de performance de l’offre. Les régions retenues sont la Ngounie, l’Ogooue-Ivindo, le Woleu-Ntem et le Haut-Ogooue.

JPEG - 72.9 ko
Franklin Ntsagamba Ngouomi, coordinateur du projet PASS 2
Crédits : Ambassade de France
JPEG - 367.3 ko
Logo officiel du projet PASS 2
Crédits : AFD

Dernière modification : 21/10/2019

Haut de page