Hommage au Capitaine Charles N’Tchoréré (1896-1940)

Le capitaine Charles N’Tchoréré, né en 1896 à Libreville, a été le premier officier africain à commander une compagnie. Héros des deux guerres mondiales et mort le 7 juin 1940 en Picardie après un acte de courage hors du commun, il devient un symbole de l’engagement et du sacrifice des troupes africaines au service de la France.

JPEG - 12.5 ko
Portrait capitaine Charles N’Tchoréré (1896-1940)

Charles N’Tchoréré fait vaillamment campagne dans la Somme à la tête de la 5e compagnie du 53e régiment d’infanterie coloniale mixte.
La compagnie du capitaine N’Tchoréré reçoit pour mission de protéger le petit village d’Airaines, proche d’Amiens, contre l’invasion allemande.
C’est là que va s’accomplir l’un des plus beaux faits d’armes de la seconde guerre mondiale.
Le capitaine N’Tchoréré et ses hommes résistent pendant 5 jours, à un contre dix, à l’attaque allemande, plusieurs fois repoussée et finalement menée aux panzers et aux lance-flammes.
Le 7 juin 1940, ayant épuisé toutes ses munitions, le capitaine N’Tchoréré se résigne à se rendre pour épargner la vie des 15 hommes valides qui lui restent.

JPEG - 73.2 ko
Le village d’Airaines (Somme) défendu jusqu’à la mort en juin 1940 par le capitaine Charles N’Tchoréré et ses hommes

A Libreville, une statut est érigée en mémoire de sa bravoure.
Le village d’Airaines (Somme) a dédié une plaque commémorative qui rappelle leur martyre et une voie publique du bourg porte le nom d’« avenue du Capitaine-N’Tchoréré ».

JPEG - 26.7 ko
Statut commémorative de Charles N’Tchoréré à Libreville
JPEG - 18.5 ko
Monument à la mémoire du capitaine N’Tchoréré et des combattants africains de l’armée française érigé dans le village d’Airaines
JPEG - 225.7 ko
Une voie publique du bourg d’Airaines porte le nom d’« avenue du Capitaine-N’Tchoréré ».

Dernière modification : 07/06/2019

Haut de page