Découverte des plus vieilles traces de mobilité sur Terre au Gabon

L’Ambassade de France au Gabon, dans le cadre d’une coopération interuniversitaire organisée par son service de coopération et d’action culturelle, est fière d’être, depuis de nombreuses années, l’un des soutiens du professeur El Albani de l’Université de Poitiers (France) dans ses recherches.

Ses travaux portent à nouveau leurs fruits, comme en témoigne le communiqué de presse qui vient d’être diffusé : une équipe internationale et pluridisciplinaire coordonnée par Abderrazak El Albani de l’Institut de chimie des milieux et matériaux de Poitiers (CNRS/Université de Poitiers) a mis en évidence les plus vieilles traces fossiles de déplacement, datées de 2,1 milliards d’années (alors que les précédentes avaient 570 millions d’années).

Elles ont été découvertes dans le gisement fossilifère gabonais qui avait déjà révélé les plus vieux organismes multicellulaires.

Ces résultats ont été publiés le 11 février 2019 dans les Comptes-rendus de l’Académie américaine des sciences (PNAS), l’une des plus grandes revues scientifiques mondiales.

Traces fossiles de déplacement dans les roches vieilles de 2,1 milliards d'années. - PNG

Dernière modification : 14/02/2019

Haut de page