Communauté française au Gabon : message de l’ambassadeur de France

Suite à la décision des autorités gabonaises de suspendre tous les vols passagers nationaux et internationaux, dans le contexte d’un arrêt général du transport aérien de voyageurs dans le monde en conséquence de la pandémie de la Covid-19, Air France a interrompu sa liaison commerciale Paris-Libreville le 20 mars dernier.

Depuis lors, l’ambassade de France et le consulat général se sont mobilisés en faveur du retour en France le plus rapide possible de nos compatriotes en déplacement temporaire au Gabon, en fin de mission ou vulnérables. Six vols spéciaux ont ainsi été organisés par l’ambassade, avec le concours d’Air France et l’autorisation du gouvernement gabonais, les 5, 11 et 30 avril, le 26 mai, les 20 et 27 juin. Ils ont permis de ramener à Paris-CDG 1.685 personnes dont 1.239 Français et 219 Européens. Une cellule de réponse téléphonique, ouverte à l’ambassade le 18 mars, a reçu et traité environ 4.500 appels et quelque 7.200 courriels.

En sens inverse, ces vols spéciaux ont permis de rapatrier 380 ressortissants gabonais à Libreville, sous la conduite de l’ambassade du Gabon à Paris. 378 ressortissants français et autres nationaux ont également pu bénéficier de ces vols Paris-Libreville, avec le concours de l’ambassade de France.

Ce 30 juin, le gouvernement gabonais a annoncé la réouverture des vols commerciaux à compter du 1er juillet et à raison de deux vols hebdomadaires par compagnie aérienne. Ces fréquences sont susceptibles d’évoluer, à mesure que l’évolution de la situation sanitaire le permettra.

Ceci met fin aux vols spéciaux de l’ambassade de France. La cellule de réponse téléphonique sera fermée ce 30 juin.

La réouverture des vols commerciaux ne modifie pas les règles d’accès aux territoires gabonais et français. Pour l’heure et jusqu’à nouvel ordre, ont accès au territoire français :
- les citoyens français et les ressortissants de l’Union européenne, de l’espace Schengen et du Royaume-Uni, et leur conjoint ;
- les ressortissants des autres pays, et notamment du Gabon, s’ils ont leur résidence permanente en France. Ces ressortissants non Européens, s’ils ne sont pas résidents, peuvent embarquer sur des vols atterrissant en France s’ils y ont une correspondance immédiate hors de l’espace européen.

Dans la perspective d’un élargissement progressif de ces conditions d’entrée, le consulat général reprendra graduellement, à compter du 13 juillet, la délivrance des visas suspendue le 17 mars dernier. Dans un premier temps seront concernés les cas suivants : motif familial pour établissement en France (conjoint étranger de ressortissant français ou européen, enfant mineur d’un conjoint étranger de ressortissant français ou européen, regroupement familial), études en France, titre de séjour ou visa long séjour.

La reprise des vols commerciaux ne signifie pas la fin de l’épidémie de Covid-19. Le respect des gestes barrières et de la distanciation sociale s’imposent plus que jamais à chacun, dans l’intérêt de tous.

Je remercie Air France pour sa coopération exemplaire dans l’organisation des vols spéciaux de ces trois derniers mois. J’associe à ces remerciements la compagnie Afrijet et la SETRAG, pour les liaisons aériennes et ferroviaires exceptionnelles opérées entre Libreville, Port-Gentil et Franceville, au bénéfice des passagers des vols d’Air France.

J’adresse enfin tous mes remerciements au gouvernement gabonais pour avoir autorisé l’ensemble de ces opérations.

Philippe Autié
Ambassadeur de France au Gabon

PNG

Dernière modification : 08/07/2020

Haut de page